28/05/2007

C'est arrivé en France

Et cela peut arriver en Belgique aussi, nos libéraux s'entendant si bien avec Sarko...

 

L'équipe du cinéaste Laurent Cantet était présente dans l'avion. Témoignage.
Tabassage immédiat à bord du vol Paris-Bamako
Par Catherine COROLLER
QUOTIDIEN : lundi 28 mai 2007
http://www.liberation.fr/actualite/societe/256475.FR.php 


«nous partions à Bamako tourner quelques scènes de mon prochain film»,
raconte le réalisateur Laurent Cantet (Ressources humaines, l'Emploi du
temps).  «Et au moment où les portes de l'avion allaient se refermer, on a
entendu des hurlements», poursuit son assistant et directeur de production,
Michel Dubois. Une bagarre vient d'éclater à l'arrière de l'appareil d'Air
France 796 à destination de la capitale du Mali. Le décollage était prévu à
16 h 40 samedi. L'embarquement s'était passé tout à fait normalement. Les
passagers ne savaient pas qu'un sans-papiers en cours d'expulsion de la
France vers le Mali devait voyager dans le même avion qu'eux.
«Grande violence». La suite est racontée par Laurent Cantet, Michel Dubois
et des membres de l'équipe de tournage. Ce qu'ils ont vécu était si dur que,
dans la nuit de samedi à dimanche, ils ont couché leur témoignage par écrit.
Le Réseau Education sans frontières (RESF), auquel appartient le cinéaste,
s'est chargé hier de le diffuser.
Michel Dubois est assis au fond de l'appareil. Il se retourne. Voit deux
personnes en civil tentant de contenir un Noir assis au dernier rang, qui se
débat violemment. «On s'est demandé s'il s'agissait d'une agression entre
passagers», raconte-t-il. Plusieurs personnes s'interposent. Les individus
en civil révèlent alors leur état de policiers. «S'ensuit une scène d'une
grande violence, raconte Laurent Cantet. Les flics étaient à genoux sur le
mec. L'un semblait vouloir l'étrangler, l'autre lui assénait des grands
coups de poing dans le ventre.» Les hurlements du Noir se transforment en
râles. «Sous les huées des passagers, l'homme finit par être immobilisé et
sanglé», témoignent les collaborateurs de Laurent Cantet. La scène a duré
dix bonnes minutes.
Dans l'avion, et plus précisément à l'arrière, beaucoup de voyageurs sont
Noirs, et réagissent particulièrement mal. «Un passager a filmé la scène
avec son téléphone portable», raconte Laurent Cantet. Une policière qui
semble être la responsable de l'opération «menace alors d'arrestation les
personnes les plus proches et photographie les protestataires». Elle leur
explique que l'homme n'est pas un simple sans-papiers mais un «double peine»
; en clair, un repris de justice condamné à une peine de prison et à
l'expulsion de France. Le passager, lui, semble avoir perdu connaissance.
«Il a fait une sorte de crise d'épilepsie», témoigne Michel Dubois. Les
policiers décident de l'évacuer.
«On l'a vu passer avec les yeux révulsés, la langue qui pendait, de la bave
autour de la bouche, rapporte Laurent Cantet. Quelqu'un l'a ensuite aperçu
par le hublot dans une ambulance avec un masque à oxygène.» Les témoins sont
sous le choc. «Beaucoup imaginent que l'homme est mort, ce qui fait encore
monter d'un cran l'émotion.» Une hôtesse et plusieurs passagères pleurent.
Une fois l'homme débarqué, «une bonne dizaine d'agents de la police de l'air
et des frontières [la PAF, ndlr] font irruption dans l'appareil»,
poursuivent les collaborateurs de Laurent Cantet. Le cinéaste pense que les
policiers sont à la recherche de celui qui a filmé la scène. Mais ils ne
parviennent pas à l'identifier. Et repartent avec Michel Dubois. «J'ai été
désigné par la responsable de l'opération comme celui qui avait mené
l'opposition à cette action extrêmement violente», témoignait-il hier. De
nouveau des passagers protestent, refusant de s'asseoir et de se calmer. Un
policier remonte alors à bord de l'avion pour leur proposer, selon Laurent
Cantet, «un marché incroyable : Michel pourrait réembarquer à condition que
l'expulsé le soit aussi». Un autre policier indique que Michel Dubois a été
placé en garde à vue, et menace les protestataires du même sort.
Vol annulé. L'affrontement dure depuis une bonne heure. Il est près de 18
heures. Le commandant de bord annonce que le vol est annulé. Dans son
message, il évoque «les "manoeuvres" d'un individu refusant d'être reconduit
dans son pays d'origine», et «les manifestations d'une minorité de
passagers», affirment les collaborateurs du cinéaste. Dans l'aérogare, les
policiers sont toujours, selon Laurent Cantet, à la recherche du
photographe. Michel Dubois, lui, a été relâché vers 22 heures. Apparemment
sans que des poursuites aient été engagées contre lui, affirmait hier son
avocate, Dominique Noguères.
Du côté d'Air France, un porte-parole de la direction banalisait l'affaire,
confirmant qu'un «reconduit à la frontière a protesté, à la suite de quoi il
y a eu une petite réaction d'hostilité, semble-t-il, de certains passagers».
Le commandant de bord, estimant alors «que les conditions de sécurité
n'étaient pas entièrement réunies pour que le vol ait lieu sereinement», a
préféré l'annuler.
Du côté du gouvernement, le ministère de l'Intérieur, dont dépend la PAF,
renvoie désormais sur le nouveau ministère de l'Immigration, de
l'Intégration, du Codéveloppement et de l'Identité nationale. La version des
policiers telle que la rapporte un collaborateur du ministre Brice Hortefeux
est évidemment différente. Selon lui, l'expulsé est un «ressortissant malien
âgé de 50 ans faisant l'objet de deux interdictions du territoire». Calme
dans un premier temps, l'homme se serait ensuite montré «surexcité»,
ameutant les passagers, «assénant un coup de tête et mordant l'un des trois
policiers qui l'escortaient si bien que la PAF a dû intervenir pour prêter
main-forte à l'escorte». Pris d'un malaise, le Malien aurait ensuite été
débarqué de l'avion et examiné par un médecin qui a jugé son état compatible
avec un placement en garde à vue. Sous le coup d'une plainte pour
«opposition à une mesure d'éloignement, refus d'embarquement et coups et
blessures contre un policier», il sera jugé aujourd'hui en comparution
immédiate.
Face à la multiplication des poursuites contre des citoyens ayant tenté de
s'opposer à l'expulsion de sans-papiers, les animateurs du RESF ­ qui
défendent les parents sans papiers d'enfants scolarisés ­ ont annoncé la
création d'un collectif de «défense coordonnée des victimes de la
criminalisation de la solidarité».
 

12:11 Écrit par Chevaljak dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/05/2007

Vottem : grève de la faim

Communiqué de presse

 

Depuis 15 jours déjà, deux personnes détenues au centre fermé pour étrangers de Vottem, d'origine kurde, sont en grève de la faim. Aucune solution n'est intervenue quant à leur situation; leur santé, leur vie sont maintenant en danger!

Monsieur CISSEK et Monsieur VANDETTIN sont tous les deux kurdes et de nationalité turque. Ils  ont vu leurs demandes d'asile refusées alors qu'ils ont été poursuivis en Turquie comme déserteurs et sont considérés comme militants de la cause kurde. L'un et l'autre craignent de très graves persécutions s'ils devaient être expulsés vers la Turquie. 

L'un et l'autre ont des attaches en Belgique, lieu qu'ils ont choisi  depuis plusieurs années comme terre d'accueil, y rejoignant de la famille, des amis. L'un attend une réponse à une nouvelle demande d'asile, l'autre une réponse à une demande de régularisation.

 

Comme beaucoup d'autres, ils sont victimes de la politique restrictive de l'Etat belge en matière d'asile et des procédures expéditives de l'Office des Etrangers. Rappelons que selon les années, entre 85 et 90% des demandes d'asiles sont refusées! Le demandeur d'asile est  le plus souvent considéré comme  suspect ou "fraudeur"...

Monsieur CISSEK et Monsieur VANDETTIN n'ont pas été entendus, compris; c'est pour cela qu'ils ont décidé de mener une grève de la faim, en dernier recours, n'hésitant à mettre leur vie  en danger, lorsqu'il n'y a plus d'autre choix possible...

 

Nous ne comprenons pas l'attitude de notre gouvernement, qui d'un côté, avec d'autres gouvernements de l'Union Européenne, pose comme condition de l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne le respect des Droits de l'homme et d'un autre côté expulse vers la Turquie des personnes qui seront les victimes des atteintes à ces  mêmes Droits de l'Homme! Si ces personnes devaient être expulsées, c'est l'Etat belge qui deviendrait à son tour auteur des persécutions!

 

Le CRACPE demande la libération immédiate de ces deux personnes et réaffirme sa revendication d'une politique d'asile et d'immigration respectant les Droits Humains, ce qui implique la suppression des centre fermés et l'arrêt des expulsions.

Le CRACPE sera présent, comme chaque semaine, autour du centre fermé de Vottem, ce samedi entre 16H et 17H.

 

Pour tout renseignement complémentaire: l'avocate de Monsieur CISSEK est Maître Fanny Cotton 04. 342 30 50; l'avocat de Monsieur VANDETTIN est Maître Jean-Paul Brilmaker 04. 252 02 22.

 

En vous remerciant de l'attention portée à ce communiqué,

 

pour le CRACPE,

 

France Arets (0497 54 24 33)

17:55 Écrit par Chevaljak dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

20/05/2007

Photos Manif 19 mai 07 BXL

Une longue série de photographies, signées Myriam Piron et Jacques Chevalier, consacrées à la manifestation nationale pour la régularisation des sans papiers, à Bruxelles, ce samedi 19 mai 2007. Cliquez dessus pour les voir en + grand.

bxl19mai07 063bxl19mai07 064bxl19mai07 066bxl19mai07 061bxl19mai07 068bxl19mai07 071bxl19mai07 074bxl19mai07 079bxl19mai07 080bxl19mai07 081bxl19mai07 086bxl19mai07 090bxl19mai07 098bxl19mai07 103bxl19mai07 108bxl19mai07 105bxl19mai07 109bxl19mai07 112bxl19mai07 111bxl19mai07 115bxl19mai07 118bxl19mai07 125bxl19mai07 127bxl19mai07 130bxl19mai07 135bxl19mai07 133bxl19mai07 153bxl19mai07 156bxl19mai07 157bxl19mai07 166bxl19mai07 168bxl19mai07 169bxl19mai07 181bxl19mai07 200bxl19mai07 186bxl19mai07 197bxl19mai07 207bxl19mai07 210bxl19mai07 211bxl19mai07 213bxl19mai07 215bxl19mai07 222

22:02 Écrit par Chevaljak dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/05/2007

127bis

 

TOUS le 3 juin 2007 au centre fermé 127bis !! 
 
Nouvel appel et détails organisationnels suite à la réunion
CRER - MRAX - UDEP - LDH :
 
Apportez vos casseroles, vos tambours, vos sifflets, votre musique, votre voix pour faire beaucoup de bruit !!
Deux bus partiront de la gare du Nord à 14 heures pour les sans papiers de Bruxelles et les Belges qui n’ont pas les moyens ( les trains semblent devenir trop dangereux pour les sans papiers) Réservation : 0496 40 33 09
 
Beaucoup de sans papiers des villes en Wallonie et en Flandre désirent nous rejoindre pour manifester leur ras-le-bol : nous vous demandons de leur permettre de venir en nous versant un peu d’argent pour louer des bus N° de compte : CRER  :  523 - 0801898 -  74  / mention bus 3 juin
 
Un service d’ordre conséquent et "sympathique" sera organisé avec le soutien des "LEGAL TEAM" (réseau d'avocats) pour encadrer la marche. Pour ceux qui veulent en faire partie, réunion le Vendredi 1 juin à 17 heures au MRAX rue de la Poste n° 37 (Botanique). Nous proposons aux sans papiers d’en faire partie.
 
Une délégation avec des représentants CDH, ECOLO, PS est constituée pour entrer dans le centre fermé 127bis le jour de la marche.
 
>> Nous exigeons la suspension des expulsions <<
 
La chasse aux "étrangers sans papiers" a commencé !! 
 
Les RAFLES dans les transports en commun, aux endroits publics (Bourse, gares, etc.) ou au domicile même des étrangers sans papiers (aux petites heures, pendant qu'ils dorment !!) se multiplient massivement depuis plusieurs semaines. Une opération choc menée par la police et les agents de la STIB, dénommée FIPA a engendré le jeudi 10 mai plus de 17.629 contrôles de personnes dans les transports en commun. D’après le journal Le SOIR du 11/05/07 cette opération était destinée à lutter contre "l'absentéisme à l'école" et la criminalité (selon d’autres sources), prétexte alarmant pour justifier un fichage massif de la population, et l’arrestation des indésirables, les sans papiers !!
Nous pensons que cette répression continuera les prochaines semaines, dans le but d'arrêter et d’expulser  un maximum de personnes avant une éventuelle loi de régularisation. Ainsi certains qui rentreraient dans les critères lors de la prochaine législation en Belgique seront expulsés  et le quota des « régularisables » diminuera au grand bonheur de notre actuel Ministre de l’intérieur et de l’Office des Etrangers.
Les partis politiques progressistes ont fait des promesses pour voter une loi de régularisation. Nous demandons des garanties concrètes, pour qu’on arrête les opérations policières, les arrestations, les enfermements et les  expulsions  des sans papiers jusqu'à la mise en place de cette opération de régularisation  !!
 
CRER
 
 
 
APPEL DU 3 JUIN
 
MARCHE DE LA GARE DE NOSSEGEM AU CENTRE FERME 127bis
de STEENOKKERZEEL / ZAVENTEM

DEPART 15h à la gare de Nossegem

( train Gare du Nord Bx vers Leuven : 14 h 42 )
 
Dans le cadre de la journée pour les migrations de l’anti-G8 à Rostock le 4 juin en Allemagne (www.stopg8.be) et en soutien à l’appel européen pour réclamer la fermeture de tous les centres de rétention de migrants en Europe (petition : http://www.no-fortress-europe.eu/showPage.jsp?ID=5&LANG=2&ISSUE=0&POPUP=0#petition), nous marcherons vers le Centre Fermé 127bis à Steenokkerzeel le dimanche 3 juin et on vous invite à y participer. 
Montrons, avec toute notre détermination, aux dirigeants qui se réunissent pour leur sommet à Heiligendamm que nous nous opposons à l'échelle mondiale à leur politique d'exclusion et d'exploitation. Donnons á ces journées de juin aux caractères internationaux, du mouvement et lutte des réfugiés et des migrants une expression forte. Invitation pressante à tous à y participer. C'est important pour tous, c'est vital pour certains !
 
En EUROPE la guerre aux migrants est déclarée dans tout les etats membres de "l'Union" 
 
Les candidats à l'asile meurent par milliers aux frontières ( 8.100 depuis 1988 http://www.no-fortress-europe.eu/showPage.jsp?ID=2560 ), sont enfermés, expulsés dans tous les pays de l'espace Schengen.
Ils nous sont représentés comme LE DANGER.
Des budgets énormes ont été alloués par les états européens à la nouvelle agence FRONTEX pour arrêter "ces flux migratoires". Ces budgets sont considérés par l'Europe comme de l'aide au développement aux pays pauvres et serviront à financer ; 19 avions, 24 hélicoptères et 107 bateaux, pour lutter contre l'émigration "Illégale" !!!
 
En Belgique,  la régularisation sera probablement sur la table des négociations de notre prochain gouvernement le 10 juin. Si cette régularisation prennait la forme d'une "Amnistie  humanitaire", un grand pardon pour ceux qui pourront prouver un diplôme de qualité ou des critères d'intégration sélectifs, une minorité "choisie" pourra aspirer à vivre dignement.
 
IL EST PEU PROBALE CEPENDANT QUE L'ON SE PREOCCUPE DES centres fermés, que l'ON SE PENCHE SUR LA PROBLEMATIQUE DES expulsions,  OU SUR TOUT AUTRE REMISE EN QUESTION DU MANQUE DE politique d'immigration DIGNE DANS NOTRE PAYS.
 
Plusieurs "scandales, maltraitances" dans les centres fermés en Belgique ont éclaté récemment. Les tensions dans les centres sont énormes, les conditions de détention déplorables.  Alors que dans le cadre de l’évasion de Fehriye Erdal, le ministre Dewaele déclarait « L’hypothèse d’une fuite, comme légaliste, ne suffit pas à prendre une mesure pour priver quelqu’un de liberté » (A.Hovine, Libre Belgique, 04/05/2007), il ne semble pas faire de cas de l’enfermement quasi systématique des étrangers sans papiers, et également des enfants.
 
Le nombre de familles avec enfants enfermés a quintuplé depuis seulement 2 ans !! 
Rapport "Etat des lieux" - Centres fermes  http://regularisation.canalblog.com/archives/2006/11/03/3072514.html
 
Des actions juridiques, des manifestations, des occupations ont été  organisées dans tout le pays cette année 2007 pour protester contre cette politique d’immigration.
La seule réponse du gouvernement actuel et celui de demain est "l’humanisation des centres fermés"  - Comment humaniser cette indignité ?
 
 
Dès aujourd'hui, faites le choix d'être  actif :
Venez avec vos casseroles, vos tambours, votre musique pour faire du bruit   
et crier avec force :
 
NON à la guerre aux migrants !! 
NON à la criminalisation des migrants !!
POUR la suppression de tous les centres fermés !!
POUR l'arrêt des expulsions !!
POUR la régularisation de tous les sans papiers !!
 
Nous exigeons que la politique d’enfermement, et donc l’existence même des centres fermés, ainsi que des expulsions  soient  remises en question par NOTRE prochain gouvernement !!
 
 
Premier signataires :
  • LDH - Ligue des Droits de l'Homme - Belgique
  • MRAX - Mouvement contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Xénophobie - Belgique
  • ECOLO - Parti Ecologiste belge
  • CRER - Coordination Contre les Rafles, les Expulsions et pour la Régularisation - Bruxelles
  • UDEP - Union pour la défense des Sans Papiers  :  GAND,  LIEGE,  CHARLEROI,  VERVIERS,  LA LOUVIERE , BRUXELLES
  • PTB ( Parti du Travail de Belgique ) - Riet Dhont - Belgique
  • JEAN CORNIL - Sénateur PS - Belgique
  • CLOTILDE NYSSENS - Sénatrice CDH - Belgique
  • DOMINIQUE WEERTS - Secrétaire nationale du CDH - Belgique
  • BATUQUERIA asbl - Paulinho - Belgique
  • GRAPPE - Groupe de recherche et d'action pour une politique Ecologique - Michèle Gilkinet, présidente - Belgique
  • Fransi DE VILLAR DILLE - Cinéaste
  • Adeline Marchand - Etudiante
  • Sylvie-Anne Goffinet
 

23:58 Écrit par Chevaljak dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Un mail de nos amis du CLEA

Face à la multiplication des cas de criminalisation des contestataires en
Belgique et ailleurs, le Clea réagit.

Nous appelons à l'unité de tous les démocrates et de tous les progressistes
contre la répression des mouvements sociaux, pour une démocratie réelle et
non formelle. Ceci passe aujourd'hui par la remise en question de la loi
antiterroriste belge de 2003 (vous pourrez prochainement signer une motion à
ce sujet sur notre site leclea.be ; en attendant, lisez l'attaché de ce
mail).

Incroyable? Des altermondialistes liégeois écoutés et poursuivis pour avoir
organisé une manifestation pacifique :
http://petitions.agora.eu.org/missurecoute/index.html

Scandaleux ! Greenpeace assimilé à une association de malfaiteurs :
http://www.greenpeace.org/belgium/fr/gp-vs-electrabel/lib... 

Malhonnête ! Le procureur au « procès DHKP-C » Delmulle soutient qu'il existe
des camps terroristes en Belgique :
http://www.leclea.be/#obsession

En Belgique, comme ailleurs, tout devient possible : la remise en question de
nos libertés fondamentales comme la condamnation d'opposants politiques.

Réagissez, informez-vous sur notre site, participez à nos actions, militez à
nos côtés...

Les prochains rendez-vous du Clea sont disponibles sur :
http://www.leclea.be/#rdv (avec notamment) :

- Le 17 mai (auhourd'hui) : dans le cadre du cinéma d'Attac à l'Arenberg se
déroulera une conférence avec Bahar Kimyongür et Peter de Smet (Greenpeace) :
http://www.bxl.attac.be/spip/spip.php?article645

- Le 31 mai au Nova  sera projeté le film  « Résister n'est pas un crime »...

Attention notre débat avec les têtes de liste aux élections initialement prévu

ce soir est postposé

A très bientôt...

16:39 Écrit par Chevaljak dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/05/2007

Toutes et tous à la Manif à Bxl Samedi !

N'oubliez pas ce samedi 19 mai la manifestation à Bruxelles organisée par l'UDEP pour la régularisation des sans papiers, appel ci-dessous!
 
Avant l'échéance électorale, il s'agit d'une priorité pour imposer qu'une régularisation sur des critères clairs et permanents mise en oeuvre par une commission permanente de régularisation soit à l'ordre du jour de la négociation gouvernementale.
Lors de la table ronde de samedi passé à la FGTB (journée "femmes en Noir" à l'initiative des FPS), les représentants d'Ecolo et du CDH ont dit qu'ils en feraient une condition de participation gouvernementale. Le PS n'a pas été aussi clair... (je schématise: "cela dépendra du rapport de force"...). Notre mobilisation est donc très importante pour que nos revendications aboutissent! Et que l'on ne dirige pas vers une mini-régularisation au rabais...
 
Samedi il y aura des cars, gratuits, financés jusqu'à présent par la FGTB Liège, la CSC Liège, les FPS,  l'UDEP,  avec priorité pour les sans papiers. Si ces cars sont remplis -difficile à évaluer quant aux inscriptions des sans papiers-, nous demandons un geste de solidarité aux personnes "avec papiers et revenus", consistant à prendre le train avec le tarif réduit we (moitié prix). Nous nous retrouvons dès 11H15 à la gare des Guillemins pour organiser les départs (départ de manif 14H Bruxelles Midi). Des cars partent également des centres ouverts pour demandeurs d'asile  d'Aywaille et de Fraipont.
 
En cas de problème individuel, le CRACPE peut également offrir quelques billets de train...
 
A samedi,
France Arets, pour le CRACPE et le comité de soutien aux sans papiers de Liège
 

Samedi 19 mai 2007

Manifestation nationale de l’UDEP

Rassemblement : 14h00 à la gare du midi à Bruxelles

Le ministre de l’intérieur mène actuellement une opération de régularisation au cas par cas sur base des critères opaques et incohérents. L’absence de critères clairs, justes et objectifs conduit droit à l’arbitraire. C’est ainsi que certaines personnes sont régularisées pendant que d’autres sont arrêtées, détenues et expulsées quotidiennement alors que leur situation justifierait également une régularisation de séjour. La criminalisation de l’immigration, les durcissements successifs de la législation sur le séjour ont placé les primo-migrants, contraints de s’installer sans autorisation légale, dans une situation où ils n’ont d’autre choix que celui de la clandestinité. La clandestinité, c’est la précarité, et souvent, l’exploitation par différents réseaux de patrons peu scrupuleux sans oublier les marchands de sommeil…

La récente modification de la loi du 15 décembre 1980 relative au séjour, à l’établissement et à l’éloignement des étrangers consacre la politique l’Autruche… car elle n’apporte aucune réponse à la situation des milliers de sans papiers qui se trouvent actuellement en Belgique. Le gouvernement doit d’abord régler la situation des personnes qui vivent sur son territoire en procédant à une opération de régularisation avant de se préoccuper du sort de ceux qui ne sont pas encore là (la nouvelle réforme ne concerne que les futurs arrivants)…

 En novembre 2006, quatre gardiens de Vottem ont dénoncé dans les médias des graves maltraitances, en particulier le sort réservé aux personnes détenues malades ou atteintes de troubles psychiatriques : placement en isolement au cachot, sans soins, pendant plusieurs jours…et depuis lors ce qui a changé ? En mars 2007, deux infirmières ont révélé l’injection de neuroleptiques dangereux pour calmer certains détenus… Faut-il encore rappeler que dans les centres fermés pour étrangers se trouvent des personnes qui n’ont commis aucun délit ? Que des enfants sont détenus et souffrent ? Que l’actuelle politique restrictive en matière d’asile et d’immigration signifie l’expulsion vers la dictature, la guerre, la misère… au mépris des attaches qui ont été créées en Belgique et des droits humains les plus élémentaires ?

C’est pourquoi l’Udep lutte notamment pour :

1.       la mise en place d’une commission indépendante de régularisation qui devra traiter les dossiers indépendamment du pouvoir discrétionnaire du ministre de l’intérieur sur base des critères clairs et objectifs.

2.       la suppression des centres fermés et de tous les lieux de non-droits.

Le 10 juin prochain, les Belges seront appelés à élire leurs futurs représentants au niveau fédéral. Avec votre soutien, l’Udep compte faire inscrire ses revendications à l’agenda des négociations lors de la formation du prochain gouvernement…

REJOIGNEZ-NOUS, SOYONS NOMBREUX A LA MANIFESTATION DE CE 19 MAI 2007 !

Inscription : UDEP/Liège : 0487.131 154  CRACPE : cracpe@skynet.be ou  04.232.01.04 (de 17h00 à 18h30)

Lieu de rassemblement à Liège : Gare des Guillemins à 11h15

Editeur responsable : José Mukadi, UDEP rue Darchis 6 4000 Liège                                            Ne pas jeter sur la voie publique

 

23:21 Écrit par Chevaljak dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/05/2007

Soutenir Aït !

Sans une solution ici en Belgique "Ait" est condamne a MORT !!

CRER - Coordination pour la régularisation et la libre circulation des
personnes
Mai 2007

Monsieur Ait Razi Amine est Algérien, il a 19 ans et il est arrivé en
Belgique le 28 mars à l’aéroport de Bruxelles. Il fuyait son pays et
voulait demander l’asile en France ou une partie de sa famille vit. Il a été
arrêté à l’aéroport, enfermé d’abord au 127 à Zaventem pendant plusieurs
jours et est actuellement au centre fermé 127bis. Il a fait le 20 avril une
demande d’asile qui a été refusé ce 9 mai 2007. Son avocat a fait le 9 mai
un recours en extrême urgence !!!

Ait est originaire de la Kabylie, ou il vivait avec sa famille. Un jour
plusieurs hommes armés ont voulu l'enrôler dans les brigades terroristes qui
sèment la peur actuellement en Algérie. Amine a résisté et a refusé de
collaborer. Il a été pourchassé par ces hommes et a du fuir le pays ou il
était en danger de mort, sous une fausse identité.
Il est soutenu par plusieurs associations des Droits de l’Homme, par des
élus en France et par le maire de la ville où vit une partie de sa famille
en France

Sa famille en France nous a contacté pour demander notre aide, ils sont très
inquiets sur le sort de Amine, ils pensent que si il rentre au pays sa vie
sera en danger. Ils veulent que Amine vive auprès d'eux en France et sont
prêts à le prendre à leur charge, mais sans une solution ici en Belgique Ait
est condamné à MORT !!

Nous possédons le témoignage de Monsieur Ait Razi, de sa famille en France
et un appel à notre Ministre de l’intérieur, du maire de Charleville-
Mézières

On demande à tous d’écrire et faxer, d’envoyer des mails de tel à l’office
des Etrangers et au cabinet du ministre de l'interieur pour que ce Monsieur
soit accepté en temps que réfugié politique en Belgique.

Num. de Dossier de Ait a l'Office des Etrangers ; 6065275

Cabinet du Ministre de l'Intérieur
Adresse : 2, rue de la Loi - 1000 Bruxelles
Tél : 02 504 85 13
Fax : 02 504 85 00 - 02 504 85 80
Email : patrick.dewael@ ibz.fgov. be

l'Office des étrangers
World Trade Center, tour II
Chaussée d'Anvers 59B
1000 BRUXELLES
Tél: 02/206.15.99

Merci pour lui

C.R.E.R. – Bruxelles : INFO - http://regularisation.canalblog.com
Tél : 0496 40 33 09 - 0473 62 87 33

17:23 Écrit par Chevaljak dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19 mai 2007 à Bruxelles

image47_medCliquer pour voir en plus grand l'affiche

 

A 22 jours des élections législatives en Belgique, rappelons aux partis progressistes leurs engagements pour la régularisation des sans-papiers !

10:06 Écrit par Chevaljak dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Problème technique

Ce matin le webmestre a fait une fausse manoeuvre et a fermé le blog CRACPE 2, donc il lance directement le blog CRACPE 3, la suite de la saga du Collectif de Résistance Aux Centres Pour Etrangers sur Skynet.

Si vous aviez mis CRACPE 2 dans vos favoris, changez vite l'URL.

C'est très embêtant mais on ne peut rien y faire et l'erreur reste encore humaine.

09:48 Écrit par Chevaljak dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |