20/07/2007

21 juillet 2007

Bonjour,
Vous avez sans doute déjà pris connaissance de cet appel (ci-dessous avec la lettre de la petite Angelica publiée dans Le Soir) à manifester ce samedi 21 juillet à 12 H devant le centre 127 bis. Le CRACPE s'y associe, et vous invite à y participer , si vous êtes disponible: départ collectif  de Liège en voiture, rendez-vous ce samedi à 10H45 devant l'entrée du parking des Guillemins, rue du Plan Incliné . Pas de présence donc à  Vottem ce samedi.
 
A bientôt, pour le CRACPE, France Arets 
 
Appel du 21 juillet à un état de droit
 
Ceci est un Appel à l'aide, adressé à la Belgique par Angelica Loja Cajamarca, fillette de 11 ans, détenue au centre fermé 127 bis avec sa mère et menacée d'expulsion.
 
Moi, Angelica Loja Cajamarca, de 11ans, je suis en 5eme année.
Le motif de faire cette carte c'est parce que je veux exprimer le mal que je suis en train de passer mes vacances enfermées.
Je comprends pas pourquoi on me laisse pas sortir dans la rue pour jouer avec mes amis.
Je suis très triste, déjà que le samedi 30 (juin) quand j'allais prendre le bus, le 116 pour Dilbeek, la police nous a demandé des papiers, après ils nous ont contrôlés.
J'avais très peur, j'étais nerveuse parce que la police nous a dit de rentrer dans la voiture, après ils nous avait déclare ( ?), après ils nous ont fait rentrer dans une chambre qui était toute noire et horrible, sans fenêtre, maman elle était très nerveuse. Elle pleurait beaucoup parce que elle voulait sortir, elle avait peur de que la police nous nous ramènent en Equateur et moi j'avais très peur.
Je me sentais mal, je veux voir ma famille parce que en équateur j'ai pas de famille,
Ma famille que j'ai ils sont à Bruxelles
et si je vais en Equateur je dois travailler pour aider maman,
et moi je veux être quelqu'un dans la vie.
Je sais que vous allez me sortir de là avec maman en liberté,
J'ai très peur que on me ramène en Equateur.
Aidez moi s'il vous plait, moi j'ai des amis à l'école,
et mon papa c'est le seul papa que j'ai dans la vie.
Ne me laissez pas sans papa.
Ce matin quand je me suis réveillée, je suis malade, j'ai la fièvre, j'ai mal à la tête, merci de votre compréhension.
 
Angelica
 
(Cette lettre a été remise à l'Udep de Bruxelles hier soir. Nous avons respecté la ponctuation et la grammaire d'Angelica et y avons corrigé l'orthographe).
 
Rassemblement devant le centre fermé
127 bis de Steenokkerzeel
CE SAMEDI 21 JUILLET à 12h
Jozef Goorislaan, 80, Steenokkerzeel
 Train gare du Midi 11h33/ Nord 11h42 / direction Leuven – arrêt gare de Nossegem
 
Depuis ce dimanche 15 juillet, une grève de la faim a été entamée au centre fermé 127 bis. Dimanche les personnes enfermés ( il y avait là plusieurs familles, dont des enfants en bas âge) nous criaient de derrière leur barreaux « nous ne sommes pas des criminels, pourquoi on nous traite comme des criminels ? ». Les Belges présents leur répondaient ; « Nous savons que vous n'êtes pas des criminels et nous ne comprenons pas non plus pourquoi notre pays vous enferme ! ».
 
Les grévistes réclament seulement l'application légitime de leurs droits (droit à un traitement digne, droit à une défense valable). Nous vous appelons à nous rejoindre devant le centre fermé 127 bis de Steenokkerzeel pour soutenir Angelica et les personnes en grève de la faim, ce samedi 21 juillet à midi, jour de fête nationale en Belgique pour demander que notre Belgique soit un état de droit et que disparaisse de notre pays ces zones de non-droit que sont les centres fermés.
 
Notre serons ce 21 juillet, les témoins de l'indignation face au traitement inhumain et dégradant réservé aux migrants en Belgique, en disant simplement à Angelica et à ses compagnons de détention :
«  je ne comprends pas pourquoi mon pays enferme et traite de la sorte des personnes qui n'ont commis aucun crime ».
 
Nous demandons la mise en place d'un moratoire sur l'enfermement et les expulsions des personnes sans papiers, jusqu'à la mise en place dans le futur gouvernement, d'une procédure de régularisation juste, avec des critères clairs et permanents, qui permettent de sortir de l'arbitraire actuel et de l'inhumanité avec laquelle sont traités les migrants en Belgique.
 
Nous vous invitons à manifester votre appui en adressant cette demande à Monsieur Yves Leterme nommé formateur.
Y. Leterme - Fax: 057/20 08 14 E-mail: yves@cdenv.be, info@cdenv.be
 
 
Signataires :
- L'UDEP Bruxelles ( Union pour la défense des personnes sans papiers)
-         Maître Selma Benkhelifa avocate.
-         Alexis Deswaef, avocat au Cabinet d'Avocats du Quartier des Libertés
- Kinderen Zonder Papieren ( collectif de soutien aux enfants sans papiers, Flandre)
- L'Assemblée des Voisins et Voisines.
- Frères de Sans (collectif  de fraternité avec les personnes sans papiers).
- Ligue des droits de l'enfant.
 
 
 
NB ; - L'original de la lettre d'Angelica a été remise à son avocat, MaîtreValentin Henkinbrant. (02/215 26 26)
- Angelica Loja Cajamarca et sa mère se trouvent depuis 4 ans en Belgique et vivent à Saint-Josse où Angelica va à l'école. Son petit frère et sa grande soeur se trouvent en Belgique.
 

22:24 Écrit par Chevaljak dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/07/2007

7 juillet - Repas du CRACPE

Voila, le menu c'est du poulet Yassa, c'est Sénégalais avec du citron, servi avec du riz et des légumes de saison (en Belgique), apéro compris pour 10 euros et le dessert c'est du tiramisu et café pour 2 euros... 
C'est à la Casa Nicaragua, rue Pierreuse, 23 à Liège dès 19 heures.
On réserve chez France Arets au mail cracpe@skynet.be  

22:45 Écrit par Chevaljak dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |